Accueil / NoeSit
Site et monument historiques

Forge des Allues

Ancienne forge actionnée par la force hydraulique, les deux martinets encore présents sont les témoins du passé pré-industriel du Massif des Bauges.
Découvrez ce patrimoine au travers du jeu "La conquête des droits d'eau".

Description

La forge est implantée en rive droite de la dérivation appelée Otton-le-Jeune. La dérivation rejoint la forge des Allues grâce à un canal en pierre en grande partie à ciel ouvert passant le long des maisons du hameau.

Juste avant d'arriver à la forge, la bordure en pierre de ce canal est taillée de manière à servir de déversoir. Il s'agit d'un élément particulièrement remarquable. Sur les derniers mètres la dérivation s'engageait dans une conduite métallique qui se divisait en deux. Une partie de l'eau animait les turbines de la forge, l'autre alimentait une trompe hydraulique servant de soufflet pour la forge. Des tronçons de conduite sont toujours visibles mais la trompe a été démontée.


De larges ouvertures vitrées ont été aménagées pour permettre au public de voir à l'intérieur du bâtiment. Une grande partie de l'équipement et du matériel est toujours en place. C'est notamment le cas de deux martinets et de leur arbre à cames. Ces martinets fonctionnaient grâce à une turbine verticale extérieure de type Canson toujours visible le long de la façade nord du bâtiment. Une passerelle métallique a été aménagée au dessus du cours d'eau pour pouvoir s’approcher de la roue. La forge était également équipée d'une autre turbine Canson plus petite qui actionnait différentes machines (pierre à aiguiser, perceuse à colonne, etc.). En 2011, le matériel de la forge a fait l'objet d'un inventaire.

Période praticable

  • Automne
  • Eté
  • Hiver
  • Printemps