Accueil / NoeSit
Culturelle

Marguerite d'Autriche (1480-1530). Une grande éducatrice, une grande diplomate

Les Amis de Montmélian et de ses environs
Cinéma Charlie Chaplin
Espace François Mitterrand Place du Centenaire avenue de Savoie
73800 Montmélian

Ajouter au carnet

Conférence proposée par l'association des "Amis de Montmélian et de ses environs" et présentée par Eugène Blanc, membre de l’association des professeurs d’Histoire et de Géographie.

Description

Marguerite d’Autriche, petite-fille de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, fille de Maximilien de Habsbourg, Empereur, veuve de Don Juan, infant d'Espagne (décédé en 1497), veuve de Philibert le Beau, duc de Savoie (décédé en 1506), est aussi la fondatrice de l'abbaye de Brou, nécropole de la maison de Savoie.
Elle a été reconnu comme grande éducatrice et grande diplomate au cœur des guerres d'Italie, et grande mécène lors de la Pré-Renaissance.

Comment a-t-elle pu faire face à tant de malheurs ?
Elle qui n'eut pas d'enfants, quelle éducation a-t-elle pu donner à ses neveux, enfants de Jeanne la Folle, Charles (futur Charles le Quint), ses trois sœurs et son frère ?
Régente des Pays-Bas espagnols, sous la dépendance de l'Empereur son neveu qui veut prélever les revenus nécessaires pour subvenir à sa diplomatie dispendieuse, comment a-t-elle pu résister à ces demandes impossibles à mettre en œuvre ?
Au cœur des guerres d'Italie, alors que François 1er est prisonnier des Espagnols, comment a-t-elle pu s'entendre avec Louise de Savoie, sa quasi contemporaine, Régente du Royaume de France, pour signer la Paix des Dames à Cambrai en 1529, quasi préfiguration des clauses du traité de Cateau-Cambrésis près de 30 ans plus tard, en 1559 ?
Et si le rôle le plus significatif pour nous, ne serait-ce pas son rôle de mécène, à Malines et à Brou, même si elle n'a jamais connu achevé ce chantier. Ces années sont celles où les humanistes, comme Erasme, Thomas More sont au sommet de leur œuvre, où les débuts de la Réforme n'ont pas débouché sur le schisme au sein de la Chrétienté, car ne meurt-elle pas en 1530 la même année que l'élaboration de la Confession d'Augsbourg grâce à l'humaniste Philippe Melanchthon.

Tous les passionnés d'histoire sont attendus à Montmélian

Langues parlées

  • Français

Période praticable

  • Printemps

Thème

  • Historique

Période d'ouverture

Vendredi 28 avril 2017 à 20h.

Tarifs

Entrée libre.